Feed on
Posts
Comments
Article en preparation:

surprise...

(x%)

Si vous n’etes pas encore dans un role officiel de leader malgre vos ambitions, ne desesperez pas. Etre dans une position informelle est en fait le meilleur moyen de s’entrainer a un role de leader.

Deuxieme partie: L’interaction sociale

Chapitre 5: Appobation et leadership informel

Lorsque vous etes officiellement dans une position de leader, vous avez de-facto cette stature et vous ne faites pas forcement attention aux signes du leadership. Dans une position informel en revanche, vous vous devez de maitriser les outils d’influence afin de pouvoir leader efficacement. Votre success en role de leader officiel n’en sera alors que plus grand.

Un des lieux les plus simples pour s’entrainer reste de loin les reunions car vous pouvez alors vous concentrer a observer les dynamiques du comportement sans distractions. Dans chacune d’elle, si vous y pretez un peu attention, vous verrez alors que deux communications s’operent simultanement: verbale et non-verbale (voir chapitre 2). Si la verbale reste celle sur laquelle la plupart des personnes se concentrent, la non-verbale est de loin la plus efficiace pour un leader.

D’ailleurs pour vous en convaincre, il vous suffit de regardez un groupe de discussion pour vous rendre compte qu’il ne vous faut pas longtemps pour remarquer qui est le leader sans meme avoir besoin d’entendre ce qu’ils disent. C’est d’ailleurs un jeu auquel je m’adonne systematiquement et vous n’avez besoin de faire attentions qu’a deux parties du corps: les yeux et les pieds.

Pour les yeux, ca peut paraitre evidents (on y reviendra) mais pour les pieds ca l’est peut etre moins. Les pieds pourtant sont de loin la partie la plus honnete du corps car contrairement au visage, on n’apprend pas a les controler. Il y a a fort a parier par exemple que vos parents vous ait deja dit de sourire meme si vous n’etiez pas heureux (pour une photo par exemple), mais pas de pointer vos pieds dans une certaine direction.

En general, les pieds sont le moyen le plus efficace pour determiner dans quelle direction la personne souhaite reelement aller, mais ils permettent egalement de savoir l’affinite q’une personne pour une autre lorsqu’on ne peut pas bouger. Generallement les pieds pointent tout simplement vers le leader informel, celui qu’on approuve sans forcement le dire (si les pieds sont croises, c’est generalement un signe de confort, mais je vous invite a lire le livre conseille dans le chapitre 2 pour bien comprendre).

Ainsi, pour cette raison, je regarde toujours les pieds en premier (lorsque c’est possible), puis j’analyse la dynamique/danse qu’operent les yeux dans la salle au fur et a mesure des echanges.

Les yeux sont la pour approuver valeur d’une personne (pas forcement ses idees, mais son authorite). Depuis tout petit on est fait ca de facon naturelle (“regarde maman” = donne moi de l’attention/importance, ou “papa je peux toucher ca?” = je te regarde pour que tu me dises ok ou pas, je ne regarde pas ce que je veux).

Ce qui entraine deux dynamiques interessantes a etudier dans les reunions:

1. Dans un moment de doute et silence, les gens vont tourner leur regard vers leur leader (officiel ou informel) en attente d’une reponse pour les sauver de l’incertitude.

2. Vous avez le pouvoir de donner ou pas de l’importance a quelqu’un en le regardant.

Si le premier est facile a determiner, le deuxieme l’est bien moins car il demande un effort conscient de votre part.

Celui en position de leader regarde rarement une seule personne, il promene son regard sur *son* groupe a la place et accorde ainsi la meme importance a tout le monde. A l’inverse tout le monde le regarde de facon disproportionnee.

C’est generalement tres instructif et vous permet de voir rapidement ou vous vous situez dans la hierarchie du groupe a moindre frais.

Si vous ne l’avez pas deja fait, observer les echanges des yeux et la position des pieds dans votre prochaine reunion.

Pour etudier le mouvement des yeux, il y a d’autres situations que je trouve tres interessantes:

La premiere est une simple personne en croisant une autre qu’elle ne connait pas dans un couloir. Il suffit de voir qui baisse les yeux/detroune la tete. C’est encore plus vrai lorsqu’il y a un court echange de regard avant de se croiser. Regardez le sol est generalement un signe de soumission (comme lorsqu’on est puni etant petit et qu’on ose pas croiser le regard de son papa ou de sa maman). Ca permet de voir le status d’un leader ou pas rapidement sans meme connaitre la personne au prealable.

Et vous? Lorsque vous croisez une personne, gardez-vous votre regard droit ou regardez vous le sol un moment? ou une direction loin de la personne? Si c’est le cas, essayez de vous entrainer a garder votre regard droit (si ca peut aider regardez a travers la personne et non pas la personne en elle meme car il est plus dur de soutenir un regard).

La deuxieme est un cas extrement bien qu’anodin: le classique de l’ascenseur. Dans mon dernier travail je prends l’ascenseur tous les jours avec des personnes que je ne connais pas et c’est drolement interessant de voir les comportements qui s’operent. C’est une excelente opportunite pour observer comment les gens reagissent dans une situation qui les mets mal a l’aise. Invariablement, il y a ceux qui cherchent a fuir du regard en fixant le chiffre indiquant l’etage afin d’ignorer l’environnement hostile (combien de temps encore?). Puis il y a ceux qui decident de distraire leur cerveau en s’absorbant dans leur telephone portable ou autre gadget. Puis il y a ceux decontractes. Et vous, comment reagissez vous dans un ascenseur? Comment pouvez vous augmenter votre confort?

Ce qui nous amenera au chapitre suivant sur la confiance en soi.

Trackback URI | Comments RSS

Laissez un message