Feed on
Posts
Comments
Article en preparation:

surprise...

(x%)

Derriere le rideau

On attribute a Louis XI la citation: “Qui ne sait dissimuler ne sait pas régner”. J’avais lu ca pendant mes longues heures a jouer a “Jeanne d’Arc” sur Amiga lorsque j’etais ado. Ayant ete eleve dans l’esprit d’etre franc et fier de la force de mes convictions, la disimulation pour moi etait plutot synonyme de lachete que de leadership (un peu comme le paladin loyal bon du coin qui en plus a une grande gueule). Depuis les annees ont passees et j’ai appris a mettre de l’eau dans mon vin sur mon militantisme de dire haut et fort tout ce que je pense en blessant au passage les gens que j’aime sans jamais vraiment souhaiter ce resultat.

20 ans plus tard, j’ai pu voir de mes yeux que la maxime est appliquee avec grand soin dans les entreprises et grace a la democratisation de l’information, on peut aussi se rendre compte que les milieux politiques restent eux aussi fidels aux idees moyen ageuses. Si les annees ne m’ont pas fait oublie la citation de Louis XI, il n’en reste pas moins que la question demeurre ouverte: Doit-on dissimuler pour pouvoir regner? ou plutot: peut-on reigner sans dissimuler? Mes convictions m’ont toujours pousse a croire que c’etait possible, mais la realite n’est pas si tranchee sur ce sujet.

Ma lecture de “One From Many” (de Dee Hock, le CEO de VISA) a recemment ranime mon interet pour la question (especialement le passage ou le board meeting est devenue ouvert aux femmes des employes et qu’ils etaient transmis dans leur integralite aux employees). On voit bien que Dee Hock a des idees similaires d’ouverture mais il semble garder un gout amene de son aventure en general et qu’au fur et a mesure que l’entreprise grandissait il fut de plus en plus dur de ne pas se conformer (aujourd’hui VISA est cote en bourse par exemple). Faut dire qu’il n’a pas choisit l’industrie la plus clemente (la finance) pour ses idees de partage et trasnparence de l’information, mais bon.

La premiere fois ou j’ai vraiment pu voir derriere une partie du rideau fut dans mon travail precedent et c’est arrive car j’ai pose mes yeux sur un document confidentiel a l’entreprise. L’histoire anecdotique est la suivante:

Un jour, on apprend via email qu’une personne ayant travaille pour les finances de la boite depuis plus de 10 ans decide de changer d’air. Qu’il s’ennuie un peu a faire la meme chose tout le temps et voudrait rejoindre une autre start-up pour retrouver l’enthousiasme de faire quelquechose de nouveau. La boite organize et paye une fete de depart car il a contribue au succes de la boite depuis tellement longtemps. A cote de cela un bon developpeur, avec beaucoup de connaissance du produit et bien aime de tout les autres developeurs, ayant egalement contribue au succes de la boite (mais n’ayant que 3 ans d’anciennete) demissionne dans la plus grande indifference de la part du management. Jusque la rien d’exceptionnel, c’est meme plutot banal, “Business as usual” comme on dit. La realite est quelque peu differente. La premiere personne a en fait recu une lettre officielle (dont j’ai ete temoin) de la part d’un directeur lui disant que sa performance n’etait pas a la hauteur et sa contribution nulle puisque le directeur devait tout a faire lui meme. Le directeur ajoutte qu’il pourrait lui apprendre (genre j’ai considerer des alternatives, ca c’est le cote legal), mais que clairement il a pas le temps pour ca et qu’au final, cela couterait plus cher a l’entreprise que d’engager une personne fraiche de l’ecole qui peut deja faire ca. En gros, merci, t’as suffisammenet profite, maintenant la porte est par la. Pour la deuxieme personne, son salaire etait trop bas et personne n’a voulu le revoir a la hausse malgre ses demandes (et croyex moi j’ai vue ce que tous les developpeurs gagnaient et meme les nouvelles recrues fraiches n’ayant pas d’experience du produit, ni du domaine touchaient plus que lui, genre 50% de plus). Ce que ca montre c’est un disfonctionnement fondammental mais la question est: pourquoi ce besoin d’avoir un rideau sur ces histoires? Si on comprend a moyen titre que l’entreprise ne veut pas communiquer le salaire de ses employes dans le deuxieme cas (ce que je trouve discutable), pourquoi en revanche cacher que: ne pas etre performant est synonime de licensiement meme dans le management superieur (car pour un developeur on se cache moins de le dire et ca s’est dit).

Toujours dans la meme boite, je faisais alors des aller-retours reguliers entre Londres et Zug l’an dernier lorsqu’un nouveau CEO fut nomme a la tete de la boite. Il est arrive en grandes pompes, soit disant d’un background marketing/sales (ce dont la boite avait besoin a ce moment la, du moins d’apres le board). Il a ete rapide a annuler/denigrer tous les efforts recents pour changer la boite en remettant a leur place ceux ayant ammene la boite la ou elle etait (dans la merde) et la consequence logiques furent que la boite replongea dedans la tete la premiere. De mon cote, j’avais tourne la page et j’etais retourne en Suisse, lorsqu’une source de confiance bien placee dans la boite m’indique que le board a decide de virer le CEO. Peu de temps apres, une autre source (development cette fois-ci) me dit que le CEO a decide de demissionner dans 3 mois a cause de problemes cardiaques. Le jour meme ou le CEO quittait la boite (officiellement a cause de probleme de coeur), son profile LinkedIn etait mis a jour devenant ainsi le CEO d’une autre boite. Alors, soit son probleme cardiaque a ete corrige la nuit de sa transition de poste, soit on a trouve une excuse grosse comme une maison pour les employes. La question que je me pose encore dans ce cas encore la est: pourquoi est-il necessaire de cacher la realite sur cette histoire?

L’idee sous jascente est que l’effets sur les employes de savoir la verite est nefaste. Si c’est pour permettre au sortant de garder la face, au detriment de la confiance des employees, n’est-ce pas une mauvaise affaire? Apres tout, on vire les personnes qui sont detrimentales au bien etre de l’entreprise et il n’y a pas de mal a ce que cela se sache (puisqu’on agitte regulierement le baton). Il y a bien eu des licenciements lies a la performance dans le developpeur, quel meilleur message que: le CEO n’a pas ete aussi performant que prevue, on va en trouver un meilleur. Signe-t-on une clause dans un contrat de travail en tant que CEO qui dit qu’en cas de licensiement, on doit garder la face? (ou pour garder la face de ceux qui l’ont engage en premier lieu?: le board). L’entreprise benefice t-elle de ce mensonge/vision biaisee? Difficile a croire d’apres mon experiemce si le but est de baisser le septisisme et renforcer la confiance dans les dirigeants.

20 ans apres, la citation de Louis XI n’a pas fini de me faire reflechir sur sa validite.

Trackback URI | Comments RSS

Laissez un message